Un, deux, TROIS!

Diffusée au début des années 1990, la série Quantum Leap (Code Quantum) racontait l’histoire d’un homme du futur qui se retrouvait d’épisode en épisode dans la peau d’une personne du passé. Il devait alors comprendre qui il était et ce qu’il devait régler dans la vie de cette personne pour finalement refaire un « saut quantique » et espérer retrouver son propre corps. Au début de chaque saut, la seule façon de comprendre où il était et qui il était, était d’observer son environnement et de se regarder dans le miroir. Ce qui lui faisait pousser chaque fois un oh boy! mémorable.

C’est exactement ce qui se passe en jouant le spectacle TROIS.

Stimuler au maximum la création spontanée

Créé pour un homme, une femme et un-e musicien-ne, TROIS est une structure de création minimaliste née du besoin de jouer un spectacle improvisé de qualité avec un minimum d’intervenants et de ressources accessoires. Au compte de trois (1,2,3!) prononcé par un des deux comédiens - plus rarement par le musicien -, les acteurs commencent une nouvelle scène. Pour terminer la scène en cours de jeu et en entamer une nouvelle, l’un des deux acteurs refait le même processus. Sans thème, ni canevas, toutes les idées à leur portée sont potentiellement inspirantes. Sur scène, ils disposent d’un seul tabouret et de quelques accessoires dits neutres (une couverture, une valise, des verres d’eau). Au Balcon, où nous jouons tous les mardis les spectacles de notre saison 16/17, les acteurs peuvent aussi jouer avec deux colonnes qui se trouvent sur scène, un paravent en bois et deux escaliers situés au fond de la scène. Cette scénographie « naturelle » leur offre beaucoup de possibilités et stimule l’imaginaire. L’éclairage, improvisé également, contribue à créer des univers intimes, propices à l’émergence d’une multitude de rencontres. Le musicien - il s’agit actuellement de Dominique Hamel -, acteur indispensable de ce spectacle est le gardien du ton. En ce sens, il peut encourager les comédiens à choisir une issue tragique ou comique à la situation en cours en colorant l'action, ajouter la nuance sonore nécessaire à la proposition ou encore appuyer l'histoire qui se construit sous ses yeux.

Dans cette dynamique, on n'a pas le temps de s’enfarger dans les dilemmes de création; c’est l’action qui doit prendre le dessus. Étant constamment en état de jeu, constamment en train de créer, les participants n’ont pas le temps d’intellectualiser le contexte, pas le temps de se préparer une histoire puisqu'au compte de trois, le-la comédien-ne est déjà dans la peau d’un autre personnage. Quelle est sa position? Qu’est-ce que son partenaire de jeu lui propose? Est-ce que le musicien a fait une proposition? La scène à suivre livrera, au fur et à mesure qu’elle se développe, les réponses à ces questions. Et s’obliger à être dans l’action à ce point nous rapproche d’une vérité inégalée dans l’interprétation.

Intrigante, pertinente et divertissante, cette performance démontre pendant 80 minutes les possibilités qu’offre la liberté en improvisation et la qualité du spectacle qui en résulte est stupéfiante. TROIS est un spectacle où l’on prend vraiment la mesure du pouvoir créateur des artistes qui le jouent sur le vif.

Présenté en tout premier dans notre programmation annuelle, TROIS permet aux acteurs de notre troupe de plonger directement dans l’univers de création spontanée des Productions de L’Instable et de se familiariser concrètement avec l'un des aspects de notre direction artistique : jouer vrai, spontanément et instinctivement. En se trouvant sans cesse en train de repousser leurs limites et même de découvrir des aspects insoupçonnés de leur interprétation improvisée, les comédiens retirent de cette expérience une grande satisfaction, une fierté et une confiance sur lesquelles ils pourront prendre appui pour se jeter dans le vide à nouveau, au cours de notre saison.

TROIS, avec Amélie Geoffroy, Simon Rousseau et Dominique Hamel

Événement FB

Ce soir, 25 octobre 2016 à 20h

Au Balcon Cabaret Music-Hall, 463, rue Ste-Catherine Ouest

Calendrier / Distribution / Billetterie / Aimer

 

Pour l'amour du sucre

Sous sa carapace de lâcheté, l'homme aspire à la bonté et veut être aimé. S'il prend le chemin du vice, c'est qu'il a cru prendre un raccourci qui le mènerait à l'amour.

John Steinbeck

Lire la suite

Comment je n'ai jamais fait d'impro

La spécificité de notre espèce est qu’elle passe sa vie à jouer sa vie.

-       Nancy Huston, L’espèce fabulatrice

Vous ne me connaissez pas.

C’est normal. Je ne suis pas un personnage public, quel qu’il soit. Je suis une travailleuse culturelle depuis près de 7 ans maintenant. Mon parcours professionnel comprend la poursuite d’un programme de littérature à l’université, des études supérieures plongées dans l’univers sociolinguistique de Tchekhov, suivies d’un long exil en France. 

Lire la suite

La saison 16/17 sera instable

Montréal, 20 septembre 2016

Communiqué, pour diffusion immédiate

Les Productions de L'Instable présentent une première saison théâtrale composées de 18 spectacles originaux à compter du 11 octobre 2016.

C’est avec beaucoup de fébrilité que les Productions de L’Instable, une jeune compagnie de théâtre professionnelle dont la mission est de créer de nouvelles structures pour le théâtre improvisé, présentent leur toute première saison de spectacles. Dès le 11 octobre jusqu’au 28 mars, 18 représentations auront lieu les mardis dans la magnifique salle du Balcon Cabaret Music-Hall blottie au cœur de l’église St-James (463, rue Ste-Catherine Ouest) dans le Quartier des spectacles. Tous les événements débuteront à 20 h.

Lire la suite

As-tu essayé l'impossible?

Comme au temps des plus anciens, nommer c'est reconnaître, c'est faire exister, c'est rendre éternel.

-  Jacques Attali

En 15 ou 20 ans, j’ai eu la chance de donner des formations à toutes sortes de gens, de tous âges, en France, en Belgique, en Suisse, au Québec; j’en ai même donné au Nunavut!

Lire la suite

Cinplass jazz le Jazz

  Le collectif de théâtre spontané au nom bizarre est au programme du Festival de Jazz!

Lire la suite

CINPLASS - Manifeste premier

Impro? Faites-moi rire!

Il n’a jamais été donné à l’être humain plus bel outil que l’improvisation. Rien n’a jamais égalé les jeux d’enfants, les récits de pêche, sinon la vie elle-même, car toutes ces formes sont de l’improvisation. Même notre mort, nous l’improviserons, avec toute la beauté de notre impuissance.

Faisons la différence entre deux termes de base. Le premier, que nous nommons improvisation, renvoie à une pratique séculaire, instinctive et antérieure à la civilisation. Le second terme, impro (que nous pourrions aussi nommer le jeu de l’impro), a été créé en 1977 par feu Robert Gravel. Ce dernier a inventé un jeu calqué sur le hockey, un jeu avec des équipes, un pointage, un arbitre et des punitions.

Comme tout jeu, le jeu de l’impro a des règles. Comme toutes les règles, les règles de l’impro existent pour promouvoir le « bon jeu », le « fair play ». Comme toutes les règles, les règles de l’impro portent en elles-mêmes la philosophie du jeu qu’elles régissent.

Voici, en SEPT points, l’âme de l’impro tel que nous la concevons. 

Lire la suite